La relance de la main-d’œuvre du secteur du tourisme au Canada exige un déploiement rapide des ressources et une stratégie d’engagement globale qui mobilise tous les intervenants. RH Tourisme Canada, dont le mandat est de faciliter, de coordonner et de soutenir les activités de développement des ressources humaines qui contribuent à une industrie durable et compétitive à l’échelle mondiale et qui favorisent le développement d’une main-d’œuvre dynamique et résiliente, est prêt à prendre la tête de file des stratégies de relance de la main-d’œuvre.

Avec la réouverture amorcée des entreprises touristiques, nombreux sont ceux qui ont besoin de clarifications pour comprendre comment procéder, notamment en ce qui concerne les exigences en matière de distanciation physique et la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs et des clients. L’anxiété provient de la méconnaissance des règles et de la difficulté à obtenir des conseils de la part des responsables du gouvernement et de la santé publique (et du fait que les règles ou les exigences changent régulièrement). Il existe d’autres préoccupations liées à la main-d’œuvre et à la dotation en personnel, comme la nécessité de prévoir le nombre de travailleurs et la rapidité avec laquelle ils seront requis, le type de formation nécessaire et la question de savoir si l’entreprise pourra se procurer les fournitures nécessaires en matière de santé et de sécurité pour fonctionner (p. ex. : gants, masques, désinfectant pour les mains, écrans en plexiglas, signalisation spéciale, etc.).

Se remettre d’une pandémie est bien en dehors de l’expérience de la plupart des propriétaires d’entreprises. Il est difficile de savoir comment s’adapter aux répercussions du virus; il existe de nombreuses variables inconnues et la situation est complexe. Il en découle un sentiment d’incertitude pour bien des gens et ceux-ci cherchent à se faire guider.

Tout en travaillant sur sa propre trousse complète d’outils et de ressources en ligne pour la relance des entreprises touristiques, RH Tourisme Canada a découvert diverses sources d’information à propos de la relance de la main-d’œuvre pendant et après une crise. Parmi celles-ci, on trouve les récents plans de relance de l’Organisation mondiale du tourisme, des gouvernements provinciaux et des entreprises, ainsi que des documents d’orientation produits par de nombreuses associations sectorielles. Cette revue a mené à dix recommandations principales visant à favoriser la reprise du secteur du tourisme en s’assurant qu’il dispose d’une main-d’œuvre prête pour l’après-COVID.

Dix recommandations prioritaires ont été identifiées comme point de départ, dont beaucoup s’appuient sur les investissements existants du gouvernement du Canada.  Voici un résumé des recommandations. Pour le livre blanc complet, veuillez cliquer ici.

  1. Des directives pratiques et explicites
  • Diriger l’industrie vers les ressources faisant autorité qui sont maintenues, dont beaucoup sont propres à un secteur.
  • Travailler avec le gouvernement et les autorités sanitaires pour orienter, concevoir et mettre en œuvre d’autres lignes directrices qui fonctionneront pour les exploitants touristiques.
  1. Plan d’assurance-emploi flexible pour le retour au travail
  • Travailler avec le gouvernement pour examiner les programmes ou les politiques d’assurance-emploi qui seront adaptés aux problèmes particuliers auxquels le tourisme est confronté, surtout en raison de la période de reprise graduelle.
  1. Formation axée sur les nouvelles exigences en matière de services et de milieu de travail
  • Promouvoir la nouvelle trousse d’outils pour la relance de la main-d’œuvre dans le secteur du tourisme (financée en partie par le gouvernement du Canada et offerte gratuitement) et chercher des ressources supplémentaires pour élargir les produits et services (ressources) offerts en réponse aux besoins émergents.
  • Continuer à offrir et à promouvoir la liste complète des cours de formation en ligne Emerit gratuits. Rechercher des sources de financement pour accroître le contenu et les options de format de présentation, selon les besoins.
  1. Des plans de main-d’œuvre repensés : une stratégie en matière de personnel post-covidien
  • Fournir des outils et un soutien pour aider les employeurs à développer des stratégies de main-d’œuvre post-COVID.
  • Surveiller les changements prévus aux codes du travail et autres réglementations qui ont un impact sur les pratiques en matière de main-d’œuvre et informer le secteur de ces changements.
  1. Des plans de développement de la main-d’œuvre communautaire et une stratégie pancanadienne pour le marché du travail dans le secteur du tourisme
  • Élaborer et mettre en œuvre un cadre pour la planification du développement de la main-d’œuvre communautaire.
  • Travailler avec les gouvernements fédéral et provinciaux, les associations nationales et d’autres intervenants clés pour élaborer une stratégie globale de main-d’œuvre du secteur du tourisme qui complète la stratégie de marketing et de croissance du tourisme du gouvernement du Canada (c’est-à-dire Destination Canada).
  1. Stratégie de maintien et de croissance de l’emploi dans le secteur du tourisme : marketing du tourisme en tant que destination pour l’emploi
  • Rechercher le soutien du gouvernement pour relancer « Explorez le tourisme » en tant que véhicule clé pour mener une stratégie de maintien et de croissance de l’emploi dans le secteur du tourisme.
  • Doter RH Tourisme Canada, les associations nationales du tourisme, les associations sectorielles provinciales et territoriales et Destination Canada d’une campagne commune pour promouvoir des carrières viables dans le tourisme tout en renforçant les messages sur la sécurité des voyages et les normes de bon service.
  1. Des stratégies d’entreprise et de services nouvellement harmonisées
  • Fournir des outils et du soutien pour aider les employeurs à développer de nouveaux modèles d’entreprise et à apprendre à accéder à des ressources ou à d’autres aides pour réorganiser leurs activités.
  • Travailler avec les gouvernements pour rechercher des programmes et des politiques qui prennent en considération les problèmes uniques de relance des entreprises auxquels sont confrontés les exploitants touristiques.
  1. Des stratégies adaptées aux populations ciblées
  • Élaborer des stratégies de main-d’œuvre qui contribueront à accroître la participation au marché du travail des groupes sous-représentés, c.-à-d. les peuples autochtones, les nouveaux Canadiens et les étudiants étrangers.
  • Travailler avec les collèges et les universités pour augmenter ou soutenir les besoins de la main-d’œuvre future du secteur du tourisme, en offrant l’accès à l’apprentissage en ligne Emerit et à des titres de compétences conjoints et en faisant la promotion de ces diplômés comme étant prêts à travailler pour un déploiement rapide dans le secteur.
  1. Des données sur le marché du travail pour orienter les décisions en matière de politiques et de programmes
  • RH Tourisme Canada continue d’étudier les répercussions de la COVID-19 sur la main-d’œuvre du secteur du tourisme et de diffuser des renseignements et des analyses complets et à propos pour aider à orienter les décisions en matière de politiques et de programmes.
  • RH Tourisme Canada cherche à obtenir le renouvellement de l’entente avec le gouvernement du Canada, avec un important soutien des intervenants du secteur du tourisme, pour la poursuite du mandat de recherche fondamentale sur le marché du travail en tourisme.
  1. Passeport de compétences : améliorer la mobilité des travailleurs et des apprenants
  • Investir dans la vérification du futur de la main-d’œuvre du tourisme en introduisant un titre de compétence universel, qui s’appuie sur le cadre des compétences futures et favorise une main-d’œuvre inclusive, plus résiliente et mobile, capable de s’adapter rapidement aux nouvelles demandes du marché du travail.