Dans le tourisme, les salaires de débutants sont en général plus bas que dans les autres domaines.

Oui. Bon nombre d’emplois sont rémunérés au salaire minimum. Cependant, les conditions dépendent du poste, de la région et du type d’entreprise. En lisant les renseignements sur les différents secteurs, vous découvrirez que les salaires augmentent avec l’avancement. Et n’oublions pas que dans bon nombre de postes rémunérés au salaire minimum, on peut recevoir des pourboires en plus du salaire prévu, et que le fait d’offrir un service de qualité permet de gagner davantage.

Au cours des dix prochaines années, il y aura beaucoup de possibilités d’emplois dans le secteur du tourisme.

Oui. Le tourisme est le secteur d’activité qui connaît la croissance la plus rapide à l’échelle mondiale. En fait, les employeurs s’inquiètent de ne pas pouvoir trouver assez de personnel pour pourvoir tous les postes vacants. C’est un secteur dynamique qui continuera d’offrir de vastes possibilités.

Il est difficile de bâtir une carrière dans le secteur touristique.

Non, ce n’est pas vrai. Comme nous le disions, certaines personnes ont entendu dire que, dans le tourisme, il n’y a que des emplois temporaires pour les étudiants et les personnes qui ne savent pas ce qu’elles veulent faire dans la vie. Ne généralisons pas. Le tourisme offre plus de possibilités d’avancement rapide que la plupart des autres secteurs d'activité. Comme vous le verrez plus tard, vous pouvez choisir parmi un éventail de voies pour vous bâtir une carrière satisfaisante dans le tourisme.

Les immigrants de fraîche date qui travaillent dans le secteur du tourisme au Canada ont d’excellentes occasions d’améliorer leur connaissance du français et de l’anglais.

Oui, l’apprentissage du français est considéré comme l’un des défis auxquels font face bon nombre d’immigrants à leur arrivée au Canada. Les immigrants de fraîche date ont beaucoup de respect pour les employeurs qui font preuve de patience et les encouragent dans leurs efforts pour apprendre une nouvelle langue. Pour cette raison, un secteur qui fournit des occasions d’emploi et un environnement dans lequel on parle français et anglais est très intéressant.

Le secteur touristique est un bon domaine pour travailler à temps partiel jusqu’à la fin de vos études.

Oui, dans ce secteur, beaucoup de gens travaillent à temps partiel pour subvenir à leurs besoins pendant leurs études. Par exemple, bon nombre d’étudiants travaillent dans des restaurants ou dans le service de restauration d’un hôtel. Grâce aux quarts de nuit et de fin de semaine, ils peuvent travailler tout en respectant leur horaire scolaire. Cependant, il est important de retenir que les emplois en tourisme offrent plus qu’une simple façon de faire de l’argent jusqu’à ce que vous obteniez votre diplôme ou que vous trouviez un autre emploi. Votre expérience de travail à temps partiel peut vous permettre d’acquérir de l’expérience en vue de poursuivre une carrière en tourisme.

Il y a beaucoup de postes de haut niveau dans le secteur touristique.

Oui, en effet. Le tourisme est un secteur où la plupart des gens commencent au bas de l’échelle pour acquérir de l’expérience et gravir les échelons. Cependant, il existe une vaste gamme de postes de supervision et de direction.

Dans le secteur touristique, la plupart des gens travaillent huit heures par jour aux heures habituelles.

Non. S’il y a une chose sur laquelle tout le monde est d’accord, c’est le fait qu’en tourisme, on travaille rarement de 9 heures à 17 heures. Dans la plupart des sous-secteurs du tourisme, on travaille de longues heures, parfois jusqu’à douze heures par jour. Les gestionnaires travaillent souvent six jours par semaine. En tourisme, on travaille par quarts. On est du quart du matin, de l’après-midi, ou même de la nuit. On peut travailler durant l’été ou à Noël, alors que les autres sont en vacances. Travailler à des heures irrégulières présente des avantages; vous pouvez notamment vous adonner à votre passe-temps ou à votre sport préféré hors des heures d’affluence. Cependant, dans le secteur du tourisme en général, il faut être prêt à s’engager à travailler de longues heures.

Il faut posséder un diplôme collégial ou universitaire pour travailler dans le domaine du tourisme.

Non, ce n’est pas le cas pour la plupart des emplois de débutants. Le tourisme offre aux personnes ne possédant pas de formation postsecondaire plus de possibilités que beaucoup d’autres secteurs. Cependant, comme vous le découvrirez plus loin, il est important de posséder une formation en tourisme pour gravir les échelons.

On a l’occasion de parler à beaucoup de personnes intéressantes qui sont originaires de divers pays quand on travaille dans le secteur touristique.

Oui. Dans le secteur touristique, la plupart des employés ont l’occasion de parler, en personne ou au téléphone, à des personnes originaires de partout au pays et dans le monde. Cependant, alors que certains employés espèrent rencontrer beaucoup de personnes célèbres ou influentes, la plupart des clients sont des citoyens ordinaires.

La plupart des emplois en tourisme sont routiniers et sans surprise au bout d’un moment.

En général, non. Certes, avec le temps, vous effectuerez vos tâches avec plus de facilité, mais, dans un emploi touristique, un facteur reste toujours imprévisible : les gens. Le tourisme est un secteur d’activité axé sur les personnes. Vous serez en contact permanent avec d’autres employés ou avec les clients. Ils auront toujours l’occasion de vous surprendre par leurs commentaires, leurs plaintes et leurs réactions. Si ces contacts peuvent être stressants, ils ne sont jamais ennuyants.

Suivre des cours reliés au tourisme vous permettra d’accéder à des postes de plus haut niveau.

Oui. Même si ce n’est généralement pas obligatoire pour débuter, les employeurs sont toujours favorablement impressionnés par la personne qui a suivi ou qui suit des cours en tourisme, car celle-ci démontre qu’elle souhaite poursuivre une carrière dans le domaine. Une fois à l'emploi d'une entreprise, il est important de continuer à suivre le plus de formations et de cours possible. Certaines entreprises offrent une formation sur le terrain ou paient les cours suivis à l’extérieur. Lorsque ce n’est pas le cas, prenez l’initiative de suivre une formation. Vous acquerrez ainsi plus de compétences et aurez plus de chances d’être sélectionné lorsque vous postulerez un emploi, que ce soit dans votre entreprise ou ailleurs.

Vous pouvez espérer obtenir un poste de cadre une fois obtenu votre diplôme collégial en tourisme ou en gestion du tourisme.

Non. Les responsables du secteur détestent les gens qui, parce qu’ils ont un diplôme en poche, pensent pouvoir accéder immédiatement à un poste de cadre sans posséder une expérience pratique. Avec un diplôme, on peut gravir les échelons et accéder à des postes plus élevés plus rapidement, mais il faut quand même faire ses classes.

Les gens qui possèdent de l’expérience en tourisme peuvent travailler dans le monde entier.

Oui, les compétences acquises dans le tourisme peuvent servir à l'échelle internationale. Bon nombre de gens sont ravis d’avoir la possibilité de vivre et de se développer au sein d’une autre culture. Il faut bien sûr apprendre de nouvelles choses, comme la géographie du pays où on se rend, mais les compétences de base sont les mêmes. Naturellement, la connaissance d’une ou de plusieurs langues étrangères accroît vos chances de travailler à l'étranger.

Le secteur du tourisme offre des postes souples à responsabilité personnelle limitée pour les semi-retraités.

Oui, bon nombre de travailleurs âgés ont joué un rôle clé dans leur domaine d’emploi (propriétaires d’une entreprise, membres d’une équipe de direction, responsables d’un point de vente ou d’un produit). Bien qu’ils souhaitent conserver une certaine indépendance, ils ne désirent plus avoir la responsabilité de maintenir, de développer ou de gérer une entreprise. Ils préfèrent jouer un rôle de soutien dans lequel ils n’ont pas à assumer la responsabilité de gérer ou d’exploiter une entreprise (ex. : longs quarts de travail, stress et sens des responsabilités).

La plupart des employés en tourisme considèrent leur emploi comme un travail prestigieux.

Non. Bon nombre de gens qui débutent dans le secteur s’attendent à y trouver un monde prestigieux, à travailler dans un cadre luxueux et à côtoyer régulièrement des célébrités. Après tout, c’est ce qu’on voit à la télé! Ils devront s’accommoder d’un monde beaucoup moins flamboyant, travailler la plupart du temps en coulisse et être habituellement trop occupés pour profiter de leur cadre de travail élégant. Dans le secteur du tourisme, le travail est intéressant, dynamique, diversifié et stimulant... mais pas prestigieux.

Les employeurs dans le secteur du tourisme sont accueillants envers les personnes handicapées.

Oui, il est essentiel pour toutes les personnes ayant un handicap, peu importe le type, de savoir que le secteur du tourisme (et les employeurs potentiels) est en mesure de satisfaire leurs besoins et leurs exigences.